John franklin lhomme qui mangea ses bottes. Passage du Nord 2019-03-18

John franklin lhomme qui mangea ses bottes Rating: 7,3/10 1077 reviews

John Franklin — Wikipédia

john franklin lhomme qui mangea ses bottes

Lui et ses hommes arpentèrent des terres inconnues, endurant les rigueurs des hautes latitudes, s'obstinant à forcer le barrage des glaces, découvrant les Indiens et les Esquimaux qu'ils rencontraient pour la première fois, et allant jusqu'à dévorer le cuir de leurs chaussures pour survivre. » Les navires vont en effet disparaître dans les flots glacés du Grand Nord, sans que nul ne trouve leur trace. L'orgueilleuse Angleterre ne pouvait admettre l'échec. En cas de réutilisation des textes de cette page, voyez. L'objet de cette expédition est d'explorer la côte nord du Canada en y accédant par la. Peut-être finira-t-on ainsi par découvrir les épaves de l'Erebus et du Terror, artefacts convoités de l'ultime et catastrophique — le mot est faible — expédition de Sir John Franklin, explorateur patenté et membre fondateur de la Royal Geographical Society, momifiée sous la glace de l'Arctique canadien quelque part au cours de l'hiver 1848.

Next

John Franklin. L'homme qui mangea ses bottes, Anne Pons

john franklin lhomme qui mangea ses bottes

Même si l'officier de marine est maintenant âgé de 58 ans, son expérience le désigne pour commander une nouvelle tentative digne de la puissante Grande-Bretagne, avec deux navires, Erebus et Terror. À ce stade le mystère reste entier et il faudra attendre 140 ans 1981 pour que des découvertes permettent de reconstituer cette disparition. Le second de la mission, James Fitzjames écrit : «Nous sommes tous déterminés à aller nous geler et mourons d'impatience de nous trouver au milieu des glaces. Des fragments de cuivre et des clous ont été localisés. Le 29 avril 1829, il est élevé au rang de par.

Next

John Franklin : l'homme qui mangea ses bottes

john franklin lhomme qui mangea ses bottes

Mais son fils est déterminé et il finit par lui permettre de s'embarquer sur un navire marchand. Puis l'expédition ne donne plus de nouvelles. Il est certain de découvrir le passage Nord-Ouest. Lady Franklin ne veut pas renoncer. Devenu veuf, anobli, Franklin se remaria avec Jane, romantique, éprise d'aventures, épistolière acharnée. Mais ces dernières ont été mises en conserve négligemment et s'avèrent contaminées par le plomb de soudure des couvercles.

Next

John Franklin. L'homme qui mangea ses bottes, Anne Pons

john franklin lhomme qui mangea ses bottes

L'inquiétude s'installe, des secours partent à leur recherche jusqu'à ce que des vestiges et des cadavres témoignent du drame: les navires ont été broyés par les glaces, il n'y a aucun survivant. Consulter l'annonce du vendeur pour avoir plus de détails et voir la description des défauts. L'effet, il est vrai, peut ajouter une autre couche d'exotisme à l'épais fond d'anglomanie victorienne. Alors que le réchauffement climatique provoque aujourd'hui la fonte de la banquise arctique, peut-on imaginer que tant d'hommes, tant de marins se soient jadis acharnés, au prix de mille souffrances, à trouver ce mythique passage du Nord-Ouest qui devait permettre d'aller directement de l'Atlantique au Pacifique et ouvrir un raccourci vers les richesses de l'Orient? On sait aujourd'hui encore peu de choses de cette tragédie. Si bien que l'on croirait par moments lire la traduction made in France d'un roman britannique — on y déjeune à l'heure du lunch, par exemple. Pour sa dernière tentative, il part en bateau cette fois. Plus tard, deux autres squelettes sont également repérés.

Next

Passage du Nord

john franklin lhomme qui mangea ses bottes

Vollmann ou Dan Simmons, y compris même ce que plusieurs considèrent comme le meilleur roman de Mordecai Richler, Solomon Gursky Was Here, ses expéditions désastreuses dans l'Arctique canadien ont inspiré bon nombre d'oeuvres littéraires. Et c'est à ce «mythe» fertile qu'a choisi de puiser Dominique Fortier pour son premier roman, Du bon usage des étoiles. C'est le neuvième d'une famille nombreuse de 12 enfants. Trois années plus tard, l'amirauté lance les recherches avec forte récompense. Franklin, que les Américains avaient surnommé «l'homme qui a mangé ses bottes» allusion peu métaphorique à une entreprise ratée dans les Territoires du Nord-Ouest, vers 1820, au cours de laquelle la moitié des hommes qui l'accompagnaient seraient morts de faim , a le dos large. La fatalité devait-elle être le linceul de ces marins intrépides? Drame trop prévisible, la disparition de Franklin en 1 845 avec les 129 hommes de l'Erebus et du Terror déclencha une cinquantaine d'expéditions lancées à leur recherche pendant plus de dix ans, grâce au soutien inconditionnel de sa romanesque épouse, lady Jane, qui refusa jusqu'au bout de croire à sa mort. Livre ayant déjà été lu, mais qui est toujours en bon état.

Next

Roman québécois

john franklin lhomme qui mangea ses bottes

Cette expédition britannique est organisée par la Royal Navy et fait partie de ses tentatives de découvrir et de cartographier le. Anne Pons consacre aux exploits de sir John et à Jane un livre très documenté. Lorsqu'il regagne Londres, le problème du passage du Nord-Ouest n'est toujours pas résolu. En août 2008, le gouvernement canadien lance une ultime campagne de recherches pour mettre au jour les épaves de l'expédition Franklin. John Franklin, alors lieutenant, commande le Trent. Après une erreur de navigation, il fait une escale à Whitefish Bay, au.

Next

John Franklin. L'homme qui mangea ses bottes, Anne Pons

john franklin lhomme qui mangea ses bottes

Le 9 septembre 2014, le gouvernement canadien affirme qu'une expédition a localisé l'épave d'un des deux navires de l'expédition, et présente des images filmées par un robot sous-marin , Le 13 septembre 2016, le , second bateau de l'expédition, est retrouvé près de au. En mai 1859, sur l'île du Roi-Guillaume, un squelette revêtu d'un uniforme est retrouvé. Le 19 mai 1845, Franklin et 134 hommes quittent l'Angleterre à bord des et. Ils quittent la Tamise en mai 1845, avec leurs cent vingt-neuf marins, s'engagent dans la mer de Baffin, dans le détroit de Lancaster. Ces deux navires robustes disposent du matériel dernier cri : moteur à vapeur, chauffage, riche bibliothèque et vivres pour trois ans. Les deux navires sont bloqués par les glaces au nord-ouest du et doivent faire demi-tour après plusieurs semaines d'effort.

Next

John Franklin, l'homme qui mangea ses bottes d'Anne Pons

john franklin lhomme qui mangea ses bottes

Elle dispose de trois ans de vivres et de 134 hommes. Le 5 novembre 1828, il épouse , une amie de sa première femme et une grande voyageuse. Un homme sensible, amoureux transi de la nièce de Franklin, la belle Sophia Cracroft, qui a l'impression d'être le seul à être atteint par la beauté majestueuse et terrifiante des paysages qu'ils traversent. Tout ça se tient, glisse, laisse peu de traces. Cette expédition, un voyage le long du pour explorer les rives de la , est mieux préparée que la première. Elle prête vie à Lady Jane Franklin, qui se serait bien vue exploratrice à la place de l'explorateur, à sa nièce Sophia, elle y greffe des conversations sur le magnétisme, l'orientation et la botanique arctique, une recette de plum-pudding, les soupirs et les doutes de Crozier, une rencontre avec un petit groupe d'Esquimaux. L'épopée du marin chargé de trouver une route vers l'Extrême-Orient.

Next

Pons Anne JOHN FRANKLIN l'homme qui mangea ses bottes marine récit maritime

john franklin lhomme qui mangea ses bottes

. Dès la découverte de l'Amérique, les navigateurs et les autorités maritimes voulurent trou-ver une route vers l'Extrême- Orient plus courte que celle exigeant de contourner l'Afrique ou, pire encore, le terrible cap Horn. Elle incite les autorités britanniques à lancer plusieurs expéditions de recherche. Drame trop prévisible, la disparition de Franklin en 1845 avec les 129 hommes de l'Erebus et du Terror déclencha une cinquantaine d'expéditions lancées à leur recherche pendant plus de dix ans, grâce au soutien inconditionnel de sa romanesque épouse, lady fane, qui refusa jusqu'au bout de croire à sa mort. Une de ses sœurs est la mère d'. La dernière recueille les témoignages d'Inuits qui auraient vu marcher des hommes sur la neige, après le naufrage de leur bateau.

Next

La légende de John Franklin

john franklin lhomme qui mangea ses bottes

Aux yeux de Margaret Atwood, l'expédition perdue de Franklin forme une sorte de mythe national au Canada anglais. Il fallut attendre 1906 pour que Roald Amundsen, en trois ans, parvienne à franchir le passage, tandis qu'aujourd'hui, avec la fonte de la banquise, le fameux passage prouve enfin toute sa valeur de route maritime plus courte d'un tiers que par Panamá. L'un de ses meilleurs marins, John Franklin, reçut pour mission d'effectuer une reconnaissance par voie terrestre: au prix de terribles souffrances, d'un manque de vivres qui l'obligea à manger ses bottes, Franklin, entre 1819 et 1827, parvint très loin à l'ouest sur les rives de la mer de Beaufort. Les deux navires ont été aperçus une dernière fois au large du détroit de Lancaster sur la mer de Baffin en août 1845 une immense baie entre le Groenland et le Canada. » Un désert de blancheur absolue, avec ses mirages amoureux, sa solitude, ses menaces. Leur fille, Eleanor Isabella, nait l'année suivante.

Next